Uncategorized

Chronique littéraire: American War par Omar El Akkad

Bon vendredi à tout le monde! Je suis tellement enthousiaste de partager la critique d’aujourd’hui! American War est le premier roman d’Omar El Akkad, qui a déjà écrit sur beaucoup de sujets en tant que journaliste. Il a notamment été envoyé spécial sur la guerre en Afghanistan, sur les procès militaires de Guantanamo Bay, sur les Printemps arabes et même sur le mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis. Et avec toutes ces connaissances, ce brillant journaliste a décidé d’écrire un livre: American War.
fullsizeoutput_97c
American war est un roman dystopique qui suit l’histoire de Sarat Chestnut tout au long de sa vie. Nous sommes à la fin du 21ème siècle et une deuxième guerre civile détruit les Etats-Unis, le Nord contre le Sud. Sarah a 6 ans au début du roman, et après la mort de son père, tué dans un attentat, Sarat, Dana, sa soeur jumelle, Simon, son frère, et Martina, leur mère, s’installent dans un camp, étant trop pauvres pour survivre autrement. Au Camp Patience, Sarat va rencontrer Albert Gaines, qui l’entrainera pour devenir un sniper. Grandissant dans une haine immense du Nord, Sarat va évoluer de façon surprenante. Elle apprendra la signification de beaucoup de choses: massacres, mort, torture, deuil, peur, passion, estime de soi et famille.
Ce roman est divisé en 4 parties, chacune représentant une partie de la vie de Sarat. Il y a deux narrateurs: Sarat pendant la majeure partie du livre, et Benjamin Chestnut, son neveu, dans le prologue et la dernière partie du livre. Tous les deux ont une façon bien différente de raconter cette histoire. Benjamin s’appuie plus sur ses sentiments, et montre l’histoire du point de vue d’un enfant, ce qui est beaucoup plus confus que le point de vue de Sarat.
Entre chaque chapitre, il y a un document créé par l’auteur. Ça peut être un article, une lettre, un extrait de livre, un compte-rendu, un document officiel. Je suis tellement impressionnée par la créativité d’Omar El Akkad! Déjà, ça apporte plus de contexte à cette situation politique et géographique bien différente d’aujourd’hui. C’est tellement utile! L’histoire se passe dans le futur, et la guerre civile et le changement climatique ont bien changé la géographie des États-Unis. Il y a aussi une carte au début du livre, ce qui aide également. On a vraiment l’impression que ça fait partie de l’histoire passée et non future, mais c’est bien réel.
DSCN3050
Car en effet, l’auteur s’est inspiré de ces nombreuses expériences en tant que journaliste: il décrit des paysages et des situations qu’il a découvert lors de ses reportages. Les éléments sont aussi réalistes parce qu’ils sont réels, mais juste rassemblés dans un autre contexte tous ensemble. La violence n’a pas été inventé, les massacres n’ont pas été inventé, les horribles conditions de vies des réfugiés n’ont pas été inventé non plus. Tout ça existe bien aujourd’hui, et je trouve ça très courageux d’avoir tout rassemblé dans un livre. Ça montre que la guerre existe bien de nos jours, même s’il nous arrive de l’oublier, et qu’elle peut se passer n’importe où.
Je trouve également que c’est très pertinent de lié cette histoire aux États-Unis. D’après moi (et ça ne concerne que mon opinion), les États-Unis sont aujourd’hui dirigés par un président qui va détruire son pays avec des lois inutiles, en brisant des promesses déjà faites, et en prenant des décisions stupides. Je respecte bien évidemment l’opinion de n’importe qui sur la question, ce n’est qu’une opinion parmi tant d’autres. Pour moi, ce livre montre où une des nations les plus puissantes du monde peut arriver en étant guidé par le mauvais leader ou par les mauvaises décisions. Ça donne d’autant plus de puissance au roman grâce au contexte actuel.
IMG_20180622_083214_552
J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, parce qu’il montre de façon réaliste les menaces qui pèsent sur nous à tout moment. Il est plein de suspens et j’ai vraiment eu envie de connaître le destin de Sarat jusqu’au bout. Pour moi c’est un 5/5.
Omar El Akkad sera présent au centre de Londres le 26 et 27 Septembre pour Festival America. Vous pouvez trouvez plus d’informations sur festivalamerica.co.uk. J’ai vraiment hâte de le rencontrer et de lui poser plein de questions sur son roman, je suis vraiment très curieuse à ce sujet!
Note: 5/5
Laurenna

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s