Uncategorized

Chronique littéraire: The Marrow Thieves par Cherie Dimaline

Très bon samedi à tous! Le week-end est enfin arrivé! J’aimerais vous parler aujourd’hui de The Marrow Thieves (Les Voleurs de Moelle), écrit par Cherie Dimaline qui vient au festival dans une petite semaine. J’ai tellement hâte de la rencontrer, ses idées et ses écrits sont merveilleux. Cherie est une auteure Canadienne Métis – Métis n’a pas la même signification au Canada. Le peuple Métis descent des colons européens et des amérindiens. Son roman The Marrow Thieves a gagné plusieurs prix, et pour cause! Je me sens très touchée après avoir terminé cette dystopie sur les peuples indigènes d’Amérique du Nord.
fullsizeoutput_9d1.jpeg
The Marrow Thieves suit l’histoire de French ou Francis, qui est un jeune indigène de 16 ans. Il vit à la fin du 21ème siècle, dans une société qui a dramatiquement changé: la majorité des gens ne peuvent plus rêver, sauf les peuples indigènes. Pour cette raison, ils sont chassés ou kidnappés par la société américaine pour leur moelle, qui est apparemment leur secret pour rêver, et cette moelle est ensuite donnée ou utilisée aux Américains/Canadiens pour les aider à rêver à nouveau. La famille de French est enlevée par les « Recruteurs » alors qu’il n’a que 11 ans, et il déambule seul jusqu’à ce qu’il rencontre un groupe de natifs incluant Miigwans, Minerva, Chi-Boy et quelques autres. Ils deviennent alors sa famille et fuient ensemble pour leur survie.
Au début, l’histoire est principalement sur leur survie. Nous apprenons différentes choses sur la chasse et la vie en communauté, mais ce que j’ai préféré, ce sont les histoires de Miigwans et particulièrement l’Histoire. Il raconte aux jeunes de son groupe l’Histoire de cette maladie chassant les rêves et du changement de la société. Cette tradition orale est très importante dans le livre, et tout particulièrement quand chaque membre raconte son histoire, c’est-à-dire ce qui leur est arrivé avant d’arriver dans le groupe. Toutes leurs histoires sont terribles et violentes, les émotions qui voyagent à travers leurs mots sont incroyables et inimaginables. L’utilisation de certains mots indigènes et notamment en Cree est génial, c’est très intéressant de découvrir l’un de leurs nombreux languages et leur culture. Les différents personnages apportent tous quelque chose avec leurs histoires personnelles, ils ont tous des origines et caractères différents.
Mon personnage préféré est Miigwans car son histoire m’a émue aux larmes, tant au début qu’à la fin du roman. Sa présence rassurante m’a rappelé celle de mon père, et il est bien comme un père pour French. Le fait qu’il soit gay est aussi un thème très important abordé selon moi, et ça m’a fait encore plus aimer ce livre.
Je trouve ce livre incroyable car même si c’est une dystopie, c’est aussi un rappel de tous les massacres endurés par les natifs amérindiens pendant des siècles lors de la « conquête » européenne. Après avoir étudié ce sujet à la fac pendant plusieurs années, je trouve ça merveilleux de le trouver dans un roman, même si cette dystopie prend place dans le futur. Le message est très beau: les cultures et les langues amérindiennes resteront toujours vivantes grâce à leur incroyable communauté.
Pour moi, c’est évidemment 5 étoiles. Ce roman a le même impact sur moi que Underground Railroad par Colson Whitehead: ces thèmes ‘tabous’ finalement abordés dans des romans arrivent au bon moment pour nous rappeler toutes les horreurs et beautés de l’histoire de notre monde. Je suis vraiment très impressionné par l’écriture de Cherie, j’ai vraiment hâte de discuter avec elle de son livre! C’est une lecture incontournable cette année!
Note: 5/5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s