Uncategorized

Chronique littéraire : Le Jour où les lions mangeront de la salade verte par Raphaëlle Giordano

Hello amis lecteurs ! Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’une auteure que j’adore et qui m’inspire beaucoup: Raphaëlle Giordano ! J’ai terminé son deuxième roman la semaine dernière et je suis en train de dévorer le troisième en ce moment même, donc j’ai plein de choses à vous raconter 
 
Vous devez maintenant vous demander, mais qui est Raphaëlle Giordano ? Vous avez sûrement entendu parler du best-seller Ta Deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ? Eh bien c’est l’auteure de cet incroyable roman ! J’ai eu la chance de la rencontrer en mars dernier au Salon du Livre à Paris, rencontre incroyable !
 
Mais revenons à son deuxième roman: Le Jour où les lions mangeront de la salade verte. Avant d’entrer dans les détails il faut que je vous explique un terme : la burnerie : ce sont tous les comportements ou attitudes qui ont un impact négatif sur son environnement ou les personnes de son entourage. Burnerie, venant comme vous avez pu le deviner des parties génitales masculines, étant majoritairement une attitude masculine, qui peut néanmoins être adoptée par les femmes, attention ! Par exemple, avoir un comportement hautain envers son compagnon ou sa compagne le/la fera se sentir inférieur(e) et aura sur du long terme un impact négatif sur la vie de couple. Pareil, dans le milieu professionnel. Les « lions » dans le titre sont donc une représentation de ces personnes burnées qui apprendront à s’adoucir (l’image de la « salade verte »).
fullsizeoutput_a4b
 
Ce roman est donc l’histoire de deux personnages : Romane, coach d’anti-burnerie, et Maximilien, PDG d’une entreprise et adepte de la burnerie. La soeur de Maximilien le supplie d’aller suivre un programme d’anti-burnerie auprès de Romane qui a une excellente réputation. Commence alors une aventure après d’autres personnages burnés pour améliorer leur attitude envers leur entourage et surtout se remettre en question. Tous sont plus ou moins malheureux : Patrick s’est fait quitter par sa femme, Emilie se fait ignorer par son fils, Bruno est menacé de licenciement et Nathalie s’est fait licencier. Commence également entre Romane et Maximilien le jeu du chat et de la souris.
 
J’ai encore une fois adoré ce roman qui est également un programme de coaching anti-burnerie. On en apprend beaucoup sur les comportements humains mais surtout soi-même, et on ne peut s’empêcher de se remettre en question en le lisant. Les romans de Raphaëlle Giordano sont toujours une ouverture sur soi que je trouve merveilleuse. Qui n’a jamais besoin de devenir une meilleure version de soi-même ? Le présenter sous la forme d’un roman est une plus belle façon de le présenter : le lecteur ne s’attend pas forcément à avoir à se remettre en question ! Mais en s’identifiant à certains traits burnés des personnages ou à certaines réactions, c’est automatique, le bien est fait. Bravo à l’auteure pour ce coaching astucieux, et surtout merci pour les petits conseils à la fin !
dscn3604
 
Je me suis beaucoup attachée aux personnages, notamment Romane, Maximilien et Patrick. J’ai adoré suivre leur évolution ! Contrairement à certaines critiques que j’ai pu lire comme quoi c’était beaucoup trop de stéréotypes, je ne suis pas d’accord, ce sont des situations et des cas qui sont malheureusement très réalistes, c’est d’autant plus facile de s’y identifier. Le fait que Romane doive également faire face à des traits burnés est aussi une belle leçon, elle n’est pas parfaite non plus et ça montre que chaque personne peut toujours s’améliorer, je trouve que c’est un message fort. J’ai été suspendue tout au long du roman, et je suis tellement enchantée par la fin, quelle belle clôture !
 
C’est un sans faute pour moi, comme vous vous en doutez, j’ai adoré ! Encore un 5 étoiles ! Je vous prépare une chronique pour son troisième roman ce week-end, j’ai hâte d’en discuter avec vous. A très vite !
 
Note : 5/5

3 réflexions au sujet de “Chronique littéraire : Le Jour où les lions mangeront de la salade verte par Raphaëlle Giordano”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s