Chronique littéraire

Chronique littéraire : La Prophétie – tome 2 par Marc Frachet

Hello les amis ! Aujourd’hui, je vais vous parler du tome 2 de la trilogie « La Vénus d’Emerae », La Prophétie, écrit par Marc Frachet. Je vous avais déjà parlé du tome 1 il y a quelques mois, ce fameux roman « transmédia ». J’avais bien aimé ce premier tome, l’univers est génial, mais pour moi les personnages étaient un peu creux, donc j’attendais ce tome 2 avec impatience pour en voir l’évolution ! Et surtout j’adore le concept « transmédia » donc j’avais envie de continuer.

En lisant ce tome 2, je me suis rendue compte que j’ai été dans différentes « phases » de lecture. Pendant environ un tiers du livre, voire un peu plus, j’ai bien aimé l’histoire, mais j’avais toujours un peu de mal avec les personnages. Mais à partir du moment ou Yarel fait son osmose totale avec Éthélior, bam, je suis devenue complètement ACCRO ! Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais le style d’écriture a complètement changé. Les personnages ont eu d’un coup plus de profondeur, l’histoire a gagné en suspens d’une façon incroyable, et les actions ont commencé à s’enchaîner. J’ai ressenti une réelle frustration en journée quand je ne pouvais pas le lire ! Donc globalement, je suis très contente de suivre cette trilogie et son évolution ! C’est une victoire de la part de Marc Frachet pour moi. J’ai été enfin convaincue !

Vraiment quand on tombe sur le personnage de Saint-Germain par exemple, on découvre un personnage complet, avec une histoire, une problématique, un caractère bien à lui et des obstacles. En comparaison avec les personnages qu’on découvre dans le premier tome, il y a un réel changement. Ethélior est également beaucoup plus complet – normal après son osmose totale j’ai envie de dire, mais Yarel aussi ! Et c’est le personnage principal, donc c’est vraiment ça qu’il manquait pour moi. Maintenant c’est fait ! Je suis vraiment ravie de le découvrir sous un autre jour.

Puis que dire du scénario ? Les manigances d’Akaria, la Petite et la Grande Equation, l’évolution des Djinns et de l’Orden Veritas au cours de l’histoire, j’adore ! C’est là que je me dis que le premier tome est une introduction au monde d’Incarnatis, et le deuxième tome est le vrai début de l’action et de l’histoire. C’est un monde tellement vaste – surtout historiquement – que je comprends que c’est très dur à condenser, et je prends aussi en considération que Marc Frachet est un jeune auteur. En tout cas, belle évolution !

Il y a seulement deux choses que je pourrais reprocher à la saga pour l’instant : la tournure des phrases parfois trop compliquée (quand on veut lire avant d’aller se coucher, le cerveau a parfois du mal à suivre) et aussi la complexité des termes utilisés. C’est génial qu’il y ait un glossaire à la fin pour ça. Je pense qu’en lisant plusieurs fois la saga, ça le fait, mais après une lecture de chaque tome, j’étais parfois un peu perdue, ne me rappelant plus de certaines définitions (teks, domas, Kaléa, etc). Ce ne sont que des détails mais qui pourraient encore plus améliorer notre lecture et immersion dans l’univers.

Ce sera donc 4,5 🌟 pour cet immense progrès ! Et petit message au passage les amis : la campagne Ulule pour le dernier tome de la trilogie est en cours, je vous encourage vraiment à donner ne serait-ce que 5€ ! Aider les gens à réaliser leurs rêves, quoi de plus beau ? Douce soirée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s