Chronique littéraire

Chronique littéraire : Six of Crows de Leigh Bardugo

Hello tout le monde ! J’espère que vous allez bien et que vos lectures sont fructueuses en ce moment. D’ailleurs que lisez-vous ?

De mon côté, j’ai enfin terminé Six of Crows de Leigh Bardugo. Je dis « enfin » car ça faisait depuis février que je l’avais commencé et il a traîné en longueur, je n’arrivais pas à me mettre dedans. Au final, j’ai plutôt apprécié ma lecture ! J’avais beaucoup entendu parler du premier tome de cette duologie, j’avais donc extrêmement hâte de le lire, mais malheureusement, j’avais aussi beaucoup d’attentes. Six of Crows, qu’est-ce donc au final ?

Kaz Brekker est l’un des bras droits du gang des Dregs à Ketterdam. Personnage détaché et toujours avec une longueur d’avance, il est connu pour réaliser n’importe quel travail, du simple braquage à bien pire. Il se fait pourtant enlever un soir par l’un des plus grands marchands de la ville qui lui parle d’une nouvelle drogue. Le Jurda Parem: cette drogue décuple les pouvoirs des Grisha (les personnes dotées de pouvoirs), les pousse à l’addiction puis à la mort. Si elle tombait entre de mauvaises mains, ce serait la guerre entre toutes les nations et l’assouvissement des Grisha. On propose donc à Kaz Brekker une immense somme d’argent pour libérer le créateur de cette drogue qui est emprisonné à la Cour de Glace, réputée pour sa sécurité sans failles. Mais Kaz Brekker n’est pas n’importe qui. Arrivera-t-il à braquer un des lieux les plus sécurisés au monde ? Il constitue une équipe de choc : Inej, acrobate et toujours dans l’ombre – Nina, Grisha qui peut soigner ou contrôler le corps humain – Matthias, qui vient de la Cour de Glace mais en a été banni – Jesper, pro des diversions – et Wylan, le fils du marchand, qui a également plusieurs talents. Voilà donc l’équipe des Six of Crows.

Pour être tout à fait sincère, je n’ai pas réussi à me mettre dans la première partie du livre. Je n’ai pas accroché au début. Pour en avoir parlé avec plusieurs personnes, le début est « particulier ». La ville est très sombre, le style très noir également, car on essaie de nous expliquer le fonctionnement du monde de Grishaverse. J’aurais sûrement dû commencer par la trilogie en parallèle – Grisha. Donc après avoir traîné pendant plus de 3 mois sur les cent premières pages, je me suis enfin forcée à me remettre dedans.

A partir du moment où l’on découvre les personnages et leur histoire, j’ai vraiment été dans le bouquin. J’ai toujours besoin d’établir un lien avec les personnages lorsque je lis un livre, de connaître leur histoire et de me trouver des points communs ou pas avec eux. C’est pour ça que j’ai aimé Six of Crows. Tous les personnages sont très détaillés et en profondeur. On change de point de vue à chaque chapitre pour être dans la tête de presque tous les personnages : ainsi on comprend leur mode de fonctionnement et on étudie leurs souvenirs dans une alternance de passé-présent. On découvre vraiment plusieurs époques en parallèle. J’adore cette façon de construire une histoire, car cela apporte toujours beaucoup de profondeur d’après moi.

En ce qui concerne le scénario en lui-même, l’histoire est très bien construite. Ce que j’ai beaucoup aimé c’est qu’on est toujours surpris lors de l’effraction: on ne connaît jamais vraiment le plan de Kaz en tant que lecteur, on ne peut donc pas toujours anticiper ce qui va se passer. On peut d’ailleurs très rarement anticiper. Cet effet de surprise reflète complètement le trait de caractère de Kaz : il est imprévisible

Tout comme les autres personnages d’ailleurs. La question de la confiance revient très souvent dans leur équipe. A qui peut-on faire confiance ou non ? Amis ou uniquement intérêt financier ? Ca restera presque un mystère jusqu’au bout !

On en tire quand même une belle leçon d’amitié, d’amour et de solidarité, toujours dans l’imprévisibilité totale !

Ce n’est pas un coup de coeur pour moi : j’ai beaucoup aimé les personnages et le scénario, mais j’ai moins aimé la plume de l’auteure – je pense que je n’ai pas commencé par le bon tome. J’ai été déçue d’avoir placé tant d’espoir en ce livre après tout ce que j’en avais entendu. C’est une erreur que j’essaierai de ne plus faire : idéaliser un livre avant de l’avoir lu ! J’ai quand même hâte de découvrir la suite, et de lire les autres séries de GrishaVerse ! Ce sera un 4 étoiles pour moi, surtout pour mon attachement aux personnages. Est-ce que vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

3 réflexions au sujet de “Chronique littéraire : Six of Crows de Leigh Bardugo”

  1. Ayant lu Le Chant des Ronces reçu plutôt par hasard à Noël (on me l’a offert parce que le livre était très joli, pour tout dire^^), j’étais curieuse de me plonger dans l’univers de l’auteure également.
    J’hésitais fortement entre Grisha et Six Of Crows, avec un penchant pour le second en ayant beaucoup plus entendu parler sur la blogo, mais avec une hésitation à me lancer qui persistait. Comme toi, beaucoup d’attentes et je craignais d’être déçue ! J’apprendrai donc de ton expérience et tenterai plutôt Grisha d’abord, je pense, quand j’en aurai l’occasion 🙂

    J'aime

    1. Et Le Chant des Ronces, tu en as pensé quoi justement?
      Honnêtement oui, c’est ce qu’on m’a conseillé après coup pour mieux comprendre l’univers, donc je pense que Grisha en premier est une très bonne option! J’espère que tu aimeras en tout cas, il faut que je m’y mette aussi 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Je te remercie pour ce partage d’expérience qui m’évitera sans doute une déconvenue ! ^^
        Le Chant des ronces est génial et peut se lire totalement indépendamment des autres œuvres de l’auteure (c’était ma crainte, en commençant^^). Au final, il y a de petites références discrètes au Grishaverse qui doivent gagner à être reconnues par un lecteur assidu de l’univers mais qui ne gênent nullement la compréhension pour le novice. Et la forme des contes offre une portée très universelle, accessible à tous. Qui plus est, le livre est tout bonnement magnifique, avec ses illustrations qui se découvrent au fil de l’histoire et des retournements de situation. C’est assez sombre, mais très beau 🙂
        J’y ai consacré un gros article si tu es curieuse, mais si tu prévoies de le lire d’ici peu, j’aurais plutôt tendance à te déconseiller de prendre le risque de me lire et de plutôt conserver la surprise intacte !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s